L'HERESIE CATHARE

 

 

 

C’est pourtant dans cette cité très catholique, que se diffusa une hérésie venue du pays des Bogomiles (Bulgarie), le catharisme. Lente à s’organiser, la réaction prit la forme d’une croisade dont l’enjeu dépassa rapidement le cadre religieux pour se transformer en lutte politique entre princes du Nord, roi de France en tête, et princes méridionaux.
Le conflit ravagea le pays pendant un bon tiers du XIIIe siècle. Après la mort du chef des croisés, le tristement célèbre Simon de Monfort, sous les murs de Toulouse en 1218, il fallut encore plus de dix ans de luttes avant que le Traité de Paris (1229) ne mit à l’indépendance du comté de Toulouse. Si Raimond VII conservait son titre, sa fille unique devait épouser Alphonse de Poitiers, frère de Louis IX. Et lorsqu’en 1271, le couple parti pour la croisade disparut sans héritiers, le comté échut à la couronne de France.
Le succès de la Croisade marqua la fin d’une civilisation originale dont Toulouse avait été le foyer, aussi bien dans le domaine religieux avec la construction des couvents des Jacobins, des Cordeliers ou encore des Augustins que culturel avec la fondation du Collège du Gai Savoir, origine de cette Académie des Jeux floraux, la plus ancienne des Compagnies littéraires.

 

 

 

Prouvenço Le couple solaire peintures et croquis reverie lumiere Kelya : ma vie, mes passions Banniere oekaAu paradis des chats Manimalworld ORIGAN

ANIMALAIN

bannie-a-m.jpg

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×