L'age d'or du Pastel

 

L’âge d’or du Pastel

Après la Croisade advint la guerre de Cent ans qui n’arrangea pas les affaires de Toulouse. Solidement incorporée au royaume de France, Toulouse devient la ville dominante de la province du Languedoc, sans rivale à l’Est mais contestée à l’Ouest par Bordeaux et l’émergence de Montoban et d’Auch.
L’impulsion décisive de l’essor urbain de l’époque moderne vint de la prospérité économique que produisit à l’aube du XVIe siècle, "le miracle du pastel". Cultivé dans les terres du Lauragais, le pastel donnait une teinture bleue fort recherchée dans l’Europe entière. Après un traitement judicieux, les feuilles de pastel, macérées et broyées, constituaient ces fameuses "coques" productrices de richesses si grandes qui les contrées qui pouvaient en bénéficier devinrent des "pays de cocagne".
Cette période de prospérité qui s’étendit de 1460 à 1560, date à laquelle la découverte de la route des Indes et l’importation de l’indigo ruinèrent l’exploitation du pastel, vit la construction de ces palais de la Renaissance, fierté et orgueil de la ville.

Prouvenço Le couple solaire peintures et croquis reverie lumiere Kelya : ma vie, mes passions Banniere oekaAu paradis des chats Manimalworld ORIGAN

ANIMALAIN

bannie-a-m.jpg

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×